AQUARIUMDernier roman lu en 2016 et quel roman !

Encore une fois David Vann a réussi à me captiver avec ce roman dramatique ou les rapports mère-fille sont disséqués et mis à nu sans filtre.

Caitlin, douze ans, vit avec sa mère Sheri dans un logement modeste à Seattle. Sa mère ne lui a jamais parlé de son père ni de sa famille. elle n'a qu'elle. Elles ont développé une relation fusionnelle basée sur la confiance mutuelle qu'elles se portent.

Le soir après les cours, la jeune fille file attendre sa mère à l’aquarium et passe des heures à contempler les poissons dont elle connaît les moindres petites caractéristiques. Elle rompra cette solitude en partageant ses moments d'observation avec un vieil homme qu'elle considérera très vite comme son ami. Mais cet homme n'est pas là par hasard et lorsque Caitlin va parler de lui à sa mère, la relative tranquillité de sa vie va exploser en éclat.

"Chaque chose qui nous arrive, chacune d'elles laisse sur nous une indentation, et cette indentation restera à jamais." C'est ce que va comprendre Caitlin en l'espace de quelques heures soumise à la colère froide de sa mère que le passé vient raviver.

David VANN nous propose un récit qui démarre comme une petite comédie dramatique doucereuse et qui bascule soudainement dans l'horreur à l'état brute. Point d'hémoglobine ici mais une folie pure qui dévaste tout sur son passage et nous offre un portrait épouvantable de la Mère comme elle peut parfois l'être. "Tout est possible avec un parent. les parents sont des dieux. ils nous font et nous détruisent ".

Ainsi l'auteur nous invite à réfléchir sur ce que "nous sommes tenus de rembourser pour ce qui s'est déroulé avant nous, dans les générations passées" et forcement ça  interroge, ça brasse, ça émeu ...

Seule la toute fin de ce roman m'a quelque peu étonné car je ne m'attendais pas à un happy-end de la part de David Vann mais tout le reste de ce roman est addictif et très bien amené. J'ai beaucoup beaucoup aimé.

imageimageimageimage

Enregistrer