imageLa couverture ne m'attirait franchement pas et puis l'enthousiasme de la presse, les prix obtenus et la singularité du roman m'ont donné envie de le lire. c'est un livre qui m'a agréablement surprise.

Cette histoire d'amour fou est raconté à partir de deux points de vue : celui du fils et celui du père.

L'enfant volubile raconte avec beaucoup de gaieté son quotidien atypique entre des parents extravagants, fantaisistes et profondément épris l'un de l'autre qu'il admire profondément.

Le père témoigne dans des carnets son amour pour son épouse et sa vie à ses côtés jour après jour.

A travers les deux narrations on découvre une femme impétueuses qui fait fi des conventions et va jusqu'au bout de ses envies et de ses convictions. C'est elle qui même la danse de leurs vies entremêlées et les entraîne malgré eux dans une vie atypique et loufoque.

Le ton de ce court roman est délicieusement désuet emprunt de poésie et de tendresse. Il est difficile de parler de ce livre sans deflorer son histoire, le mieux c'est de s'y plonger et de se laisser porter par ce texte très très bien écrit dans lequel on ne s'ennuie jamais.

"Mon petit, dans la vie, il y a deux catégories de personnes qu'il faut éviter à tout prix. Les végétariens et les cyclistes professionnels. Les premiers, parce qu'un homme qui refuse de manger une entrecôte a certainement dû être cannibale dans une autre vie. Et les seconds, parce qu'un homme chapeauté d'un suppositoire qui moule grossièrement ses bourses dans un collant fluorescent pour gravir une côte à bicyclette n'a certainement plus toute sa tête. Alors, si un jour tu croises un cycliste végétarien, un conseil mon bonhomme, pousse-le très fort pour gagner du temps et cours tres vite et très longtemps."

ice-cream-chocolate-iconice-cream-chocolate-iconice-cream-chocolate-icon88106680_QUATRE88106680_QUATRE