album-cover-large-22474Voila une BD qui m'a bien surprise et dont j'ai eu du mal a décrocher une fois commencé, c'est simple je l'ai lu à la médiatheque pendant que mes fils jouaient à l'espace cyber centre !

Quand on sait que cette BD traite du sujet des jeux vidéos et de leur impact sur des jeunes joueurs la situation était cocasse !

Lors d'un voyage scolaire, trois adolescents décident de se rapporter comme souvenir des jeux vidéos introuvables en France. Alors qu'ils sont en train de choisir leurs jeux, le vieux commerçant en voyant sur le blouson de l'un d'entre eux un sigle SS leur donne quasi de force un jeu vidéo en les suppliant d'y jouer.

De retour chez eux, chacun leur tour, les adolescents vont découvrir ce jeu de guerre dans lequel ils entrent en immersion totale mais à des périodes historiques différentes et toutes très réelles.

Ce jeu hyperréaliste va affecter Thierry qui va très vite être victime d'hallucinations et déclencher une crise d’épilepsie qui lui vaudra d'être hospitalisé en urgence.

En cherchant a comprendre ce qui est arrivé à son ami, Eric  se connecte au jeu et va à son tour vivre une expérience hyperréaliste très troublante qui va lui faire prendre conscience que ce jeu est moins anodin qu'il en a l'air surtout quand il comprend que Andreas est complètement rentré dans la peau d'un personnage d'une violence extrême et qu'il prend goût à tuer des gens...

Cette BD est captivante et particulièrement intelligente. Les trois protagonistes sont particulièrement bien travaillés et crédibles, les dialogues sont riches et le fond ne l'est pas moins. Les auteurs font ici un travail de mémoire des plus grandes guerres et amènent tout à chacun à réfléchir sur l'impact de jeux violents sur toute une génération.

Dommage que toutes les planches ne se valent pas surtout vers la fin, j'ai été très surprise d'un tel écart de qualité de dessin :

WP_20151024_16_03_28_Pro

WP_20151024_16_02_15_Pro

 ice-cream-chocolate-iconice-cream-chocolate-iconice-cream-chocolate-icon88106680_QUATRE88106680_QUATRE