Ete-des-noyes-Burnside

Ouais  j'ai envie d'écrire : enfin.... Enfin je suis arrivée au bout...

je me faisais une joie de lire ce livre, j'ai d'ailleurs passé un très bon moment de lecture le premier tiers du livre avec des images pleins la tête grâce aux descriptions détaillées et justes des paysages norvégiens. En effet ce roman est très visuel et j'ai vraiment retrouvé la Norvège que j'ai eu la chance de parcourir il y a 20 ans (quand le paquet de clope était de 21 francs la bas contre 10 francs en France 😁)!

on y retrouve donc les grands espaces, l'isolement, la quiétude, les silences profonds et toute cette première partie est très plaisante. On y fait la connaissance de Liv une jeune fille qui vit dans un endroit isolé avec sa mère, une artiste peintre venue vivre  au calme dans ce lieu particulier ou l'été les nuits sont blanches et néanmoins peuplées de légendes mystérieuses. lEs gens du crus parlent de la huldra, de trolls et de sirènes...alors quand deux jeunes hommes disparaissent subitement, la jeune LIv cherche une explication rationnelle et tente de démêler le vrai du faux et tente d'échapper à cet univers de fantasmagories.

Le thème m'avait atttiré, je m'attendais a un thriller fantastique...il n'en est rien. C'est très proche de l'univers de Joyce Maynard qui nous laisse à penser qu'elle écrit un roman noir et qui nous sert un roman psychologique traitant surtout d'adolescence et de quête de soi. J'ai eu  le même sentiment a la lecture de l'été des noyés qu'à celle de l'homme de la montagne : une beau travail d'écriture sur les personnages et leur liens mais une intrigue pauvre voirE confuse avec une fin en queue de poisson...

Donc pour moi une première partie riche et ensuite on tourne en rond, beaucoup de redites et un ennui profond...en sortant de cette lecture j'ai juste envie d'un bon gros thriller bien prenant tant j'ai subit le rythme lent de ce livre.

 ice-cream-chocolate-icon88106680_QUATRE88106680_QUATRE88106680_QUATRE88106680_QUATRE

challengerl2014