Source: Externe

Charlotte Salomon, née en 1917 à Berlin dans une famille juive, hantée par de nombreux suicides dans sa famille, elle fuit l'allemagne sur injonction de son père après la nuit de Cristal fin 1938 quittant le grand amour de sa vie Alfred.

Exilée elle réalise entre 1940 et 1942 une trilogie de 800 gouaches et textes qu'elle intitula " Vie ou Théâtre" après avoir appris les véritables circonstances de la mort de sa mère. 

Charlotte Salomon fut gazée à Auschwitz le 10 octobre 1943 à l’âge de 26 ans alors qu'elle était enceinte. Elle avait confiée ses gouaches à un ami avant sa déportation laissant dans son sillage une oeuvre qui connu un franc succès jusqu'au début des années 60.

C'est un auteur passionné et passionnant qui avec des phrases courtes nous relate sa quête de l'histoire de Charlotte Salomon. Tout le talent de David FOENKINOS réside dans la maîtrise de ce récit émouvant et particulièrement bien construit. J'aime ce récit dans le roman : la quête de l'auteur et la biographie de Charlotte et ce sans que jamais l'auteur de ne se laisse aller à emmètre un quelconque jugement, ni nous livre ses sentiments. Et de cette sobriété émane une émotion pure qui m'a prise à la gorge tout du long du livre.

Il mérite vraiment tous les avis dithyrambiques de la blogosphere et des médias. Il concourt pour les prix Renaudot, Goncourt et Interallié, j'espère sincèrement qu'il sera récompensé pour ce magnifique travail, cet hommage emprunt d'affection et de respect.

Modeste amatrice d'art pictural je ne connaissais pas du tout Charlotte SALOMON et ce livre m'aura en plus de me donner beaucoup de plaisir littéraire permis de découvrir une peintre écorchée vive dont le style n'est pas sans m'évoquer Frida KHALO dont l'oeuvre et l'histoire me fascinent tant depuis de nombreuses années maintenant.

ice-cream-chocolate-iconice-cream-chocolate-iconice-cream-chocolate-iconice-cream-chocolate-icon88106680_QUATRE 

Charlotte-Salomon-34

salomon0c

z

 challengerl2014

 

Mon amie Stephanie, grande fan de l'auteur à adoré bien évidemment,