Joyce Maynard j'en ai entendu lu beaucoup de bien sur la blogosphère... Après avoir apprécié modérément Long week end j'ai tenté ce livre de la rentrée littéraire 2014 attirée par l'histoire de deux jeunes adolescentes qui voient leur aire de jeu paradisiaque passer à l'endroit le plus dangereux pour toute femme s'y aventurant.

En effet,  plusieurs jeunes femmes sont assassinées par un serial killer surnommé l’Étrangleur du crépuscule. Le père des deux jeunes filles, l'inspecteur Torricelli est en charge de l'enquête et face à la complexité de la chasse à l'homme qu'il entreprend, ses filles tentent de leur côté de démasquer le tueur de la montagne.

Comme je le disais le sujet m'emballait bien mais après une première moitié captivante mon enthousiasme c'est peu à peu délité... j'ai trouvé que l'histoire partait complément en cacahouète... peu crédible voir ridicule... j'ai levé les yeux au ciel plus d'une fois tout en hallucinant sur le tour que Joyce Mayard faisait prendre à son récit...

Dommage car la première partie était plutôt bien avec une belle transcription des états d'âmes de ces soeurs de 11 et 13 ans unies par leur lien. Le passage de l'enfance à l'adolescence est rendue avec beaucoup de justesse et constitue selon moi le thème principal de ce roman, le reste est superflu... trop de thématiques dans ce récit gâche les intentions première de l'auteure...

Je n'ai donc pas été conquise, 

 ice-cream-chocolate-icon88106680_QUATRE88106680_QUATRE88106680_QUATRE88106680_QUATRE

challengerl2014