lady-hunt-1398083-616x0"(Et toi tu ressemble à ma mère mais je ne te connais pas)"

Cette histoire à mi chemin entre l'onirique et le récit psychiatrique sans me déplaire totalement ne m'a pas totalement emballée.

L'auteur nous conte l'histoire de Laura Kern  qui rêve chaque nuit d'une maison entourée de brume dont les fenêtre et le portail restent obstinément clos. Reflet de sa conscience, cette maison lève peu à peu le voile sur une épée de Damoclés qui la hante depuis toute petite :la chorée de Huntington...Une maladie qui a emporté son père dans la mort avant de le mettre à terre et qui peut parfois se transmettre de génération en génération.

Entre fiction fantastique et récit psychiatrique, l'auteur use de métaphores et autres subterfuges littéraire pour nous faire explorer les recoins obscure d u conscient et de l'inconscient de l'âme humaine quand il se retrouve confronté à la peur d'un héritage incertain et funeste.

Le style est un peu trop décousu et parfois ampoulé pour moi...  Seul la thématique m'a tenue en haleine mais l'ambiance mystique ne m'a pas embarquée, cela dit je lui reconnais un style particulier et unique auquel plusieurs lecteurs ont été très sensibles.

Je remercie les éditions Acte sud et price minister de m'avoir permis de découvrir cette auteure et bousculer mes habitudes !!!

ice-cream-chocolate-iconice-cream-chocolate-icon88106680_QUATRE88106680_QUATRE88106680_QUATRE

Source: Externe