3091384635_1_3_ourK0ePuUne affaire personnelle est un roman intimiste qui ne laisse pas insensible. L'auteur nous emmène dans les tréfonds de l'âme d'un jeune homme de 27 ans torturé par la naissance de son premier enfant qui s'avère être "anormal".

Le lecteur n'est pas épargné, OE Kenzaburo ne fait pas dans le consensuel et nous dévoile le cheminement intérieur de ce père effrayé par cet enfant dont l'aspect physique le dégoûte.

Comment Bird va-t-il gérer cette nouvelle ? que va-t-il faire de ce bébé qui risque d'être un "légume"le restant de ses jours ?

Durant trois jours Bird fuira cette terrifiante réalité en se réfugiant dans l'alcool et le lit de Himiko, ancienne camarade de fac qui tentera de l'influencer dans sa décision.

OE Kenzaburo livre ici un texte très personnel sur un dilemme de taille : renoncer à ses rêves pour permettre à son enfant de grandir quand bien même il serait "végétatif" ou bien faire passer son intérêt avant tout et au prix le plus fort : renoncer à cet enfant en le tuant.

Ce livre expose de manière directe et sans fards un choix moral auquel tout un chacun pourrait être confronté. Il sonde l'âme humaine dans toutes ses bassesses mais aussi ses espoirs...

Un roman intense très occidental du fait de l'influence littéraire de l'auteur (Jean-Paul Sartre et Albert Camus) dans lequel il n'est pas question ni du Japon ni de sa culture mais simplement d'un fait fortement inspirée par le vécu de OE Kenzaburo lui même père d'un enfant autiste.

Dommage que ce livre ne soit pas la traduction directe de l'oeuvre originale dont il manque des pages si l'on en croit les informations données sur la toile, ce qui enlève peut-être de la profondeur à ce roman dur mais encore trop impersonnel pour s'approprier entièrement les émotions du narrateur. Cela dit intéressante découverte que cet auteur grâce au challenge écrivains japonais de Adalana.

ice-cream-chocolate-iconice-cream-chocolate-icon88106680_QUATRE88106680_QUATRE88106680_QUATRE