1erecouv"Parce que le temps une fois écoulé, on ne peut plus le rattraper."

Après des années de jeun stephen King, à force de lire l'impatience de ses fans de pouvoir dévorer le dernier roman du maitre du thriller américain, j'ai cédé, j'ai lu 22/11/63 !

J'avais tellement été déçue à la fin des années 90 avec désolation et les régulateurs que j'avais perdu mon engouement du début lors des sorties en librairies des romans suivants de l'auteur.

Quelle joie de retrouver dans ces 934 pages, l'essence même de Stephen King, tout ce qui faisait de lui le merveilleux conteur d'histoires de mon adolescence mais en plus mature. ça tombe bien j'ai moi aussi vieillie !!! Bientôt quarantenaire je ne suis plus attirée par l'hémoglobine, les chiens enragés sanguinaires et autres revenants de tout poil !! Non "22/11/63" est loin de tout ça. Il s'agit d'un livre de science fiction qui traite - non pas de l'assassinat de JFK comme on pourrait le redouter ou non en voyant la jaquette du livre - mais surtout du voyage dans le temps et de l'effet papillon.

Vous lirez partout que pour résumer : En 2011, Jake Epping professeur d'anglais à Lisbon Falls dans le Maine accède à la requête d'un ami mourant prénommé Al Templeton : empêcher l'assassinat de John Fitzgerald Kennedy. Le retour dans le passé lui sera possible en se rendant dans le restaurant dont son ami est le propriétaire et où se trouve une fissure temporelle transportant quiconque s'y aventurant en 1958.

et effectivement apprêtez vous a entrer en immersion dans l'Amérique des années 60, l'auteur a un tel talent que nous sommes littéralement happés par cette ambiance d'une époque révolue. Stephen King s'est tellement documenté qu'il nous fait découvrir avec talent le rockabilly, le cinéma américain, la littérature américaine, les danses en vogue entre autres. Curieusement je me suis sentie nostalgique voir mélancolique alors que je suis née bien après cette période là !!! cela prouve simplement que le voyage dans le temps voulu par l'auteur est parfaitement réussi.

Je n'ai eu que deux coups de mou au fil de ma lecture : lors des passages qui traitent de la politique, en effet même si ils sont brefs et nécessaires à la compréhension du contexte historique, j'ai trouvé ces passages ennuyeux parce que la politique et moi ç'est pas l'amour fou ! Sinon tout le reste est passionnant, les personnages ont de la gueule, du vécu. Les rebondissements sont parfaitement maîtrisés et rendent ce voyage haletant. Les émotions sont au rendez-vous jusqu'à la fin, d'ailleurs les 400 dernières pages se lisent avec fluidité et une certaine impatience !!

ice-cream-chocolate-iconice-cream-chocolate-iconice-cream-chocolate-iconice-cream-chocolate-icon88106680_QUATRE

 

Pictures