unhomme1948coverfrenche"le viol de sa confiance devint pour moi le germe de longues souffrances penibles à en mourir."

Ce roman est assez court : 100 pages. Une histoire très certainement autobiographique. L'auteur nous conte l'histoire d'un jeune homme qui cherche en vain sa place dans un monde trop fade pour lui. Il donne le change pendant plusieurs années en jouant un rôle de bouffon afin de se faire accepter d'une société bourgeoise dans laquelle il se sent en décalage. Sous l'emprise de son statut et d'un ami qui se joue de ses faiblesses, Yôzô n'arrive pas à s'émanciper. Il n'a pour seule ambition que d'être artiste peintre mais sa peur des conflits et sa léthargie constante le font échouer. Anesthésié émotionnellement, il est incapable d'entretenir une relation amoureuse avec une femme, il s'enfonce dans un état dépressif devient en peu de temps alcoolique puis morphinomane tout comme l'auteur...

Ce roman est poignant, la détresse de cet homme est palpable, d'une tristesse profonde le texte prend aux trippes surtout quand on sait ce qu'il est advenu de l'auteur.

ice-cream-chocolate-iconice-cream-chocolate-iconice-cream-chocolate-icon

 

logo-c3a9crivains-japonais_1